Les avantages du contrat pro

Vous souhaitez embaucher un salarié à moindre coût ?

Vous voulez diminuer vos charges patronales ? Alors le contrat pro est fait pour vous !

Suivez le guide afin de tout savoir et tout comprendre sur les avantages du contrat pro.

contrat pro
Contrat pro

Description du contrat pro

Ce contrat de travail a pour objectif de favoriser l’emploi par l’acquisition de nouvelles qualifications professionnelles ou de compléter une formation. Il comprend obligatoirement une période de formation en alternance c’est à dire un enseignement théorique et des périodes en entreprise. Voici les points essentiels à retenir avant de vous lancer dans le recrutement d’une personne en contrat pro.

Contrats pro
Le contrat de professionnalisation

Le public visé

Le contrat de professionnalisation s’adresse à toute personne de 16 à 25 ans en recherche d’emploi ayant pour objectif l’obtention d’une qualification professionnelle. Il s’adresse également aux demandeurs d’emplois de 26 ans et plus.

Le type de contrat et sa durée
Ce dispositif pro comprend des périodes en entreprise et des périodes de formation. La durée de la formation en alternance dépend du type de contrat en CDD ou en CDI.

  • Contrat en CDD : il est de 6 à 12 mois sauf cas particulier où il peut être de 24 mois pour les personnes n’ayant pas de qualification ou pour les bénéficiaires du RSA, de l’ASS, de l’AAH ou ayant bénéficié d’un contrat aidé.
  • Contrat en CDI : l’obtention de la qualification professionnelle se fera dès le début du contrat de travail et durera de 6 à 24 mois selon le profil de la personne.

Avantage du contrat pro

Les aides et les allègements fiscaux sont nombreux et incitatifs pour les entreprises…

  • Allègement de cotisations patronales sur les bas et moyens salaires
  • Exonération des cotisations patronales lorsque le salarié est âgé de 45 ans et plus
  • Subvention en cas d’embauche de demandeurs d’emploi de 26 ans et plus (Pôle emploi)
  • Aides supplémentaires en cas de recrutement d’un travailleur handicapé
  • Versement de 2.000 euros pour l’embauche d’un demandeur d’emploi de 45 ans et plus
  • Prise en charge des coûts de la formation par les organismes paritaires collecteurs agréés (OPCA)

contrat pro rh

Salaire du contrat pro

  • le salarié a moins de 21 ans, il perçoit 55 % du Smic s’il n’a pas de diplôme, il perçoit 65 % du Smic s’il possède un bac pro ou un équivalent
  • le salarié est âgé de 21 à 25 ans, il est rémunéré à 70 % du Smic ou 80 % du Smic s’il possède un bac pro ou un équivalent
  • le salarié a plus de 26 ans, il est demandeur d’emploi, il perçoit 100 % du Smic ou 85 % du minimum prévu par la convention collective si cela est plus avantageux.

Les droit et les obligations

Le salarié embauché en contrat de professionnalisation est soumis au même régime que les autres salariés : sécurité sociale, congés payés, couverture en cas d’accident du travail, maternité, respect du règlement intérieur de la société. En tant qu’employeur, vous devez verser la rémunération légale et respecter l’obligation de formation en alternance. Dans le cadre du suivi du salarié, un tuteur pourra être désigné mais ce reste à la discrétion du chef d’entreprise.

Une formation spécifique

L’enseignement théorique peut avoir lieu soit en centre de formation soit au sein de l’entreprise si elle dispose de son propre service de formation. Il doit être de 150 heures au minimum pour respecter un ratio de 15 à 25 % de la durée totale du contrat. Les périodes d’enseignement alternent avec la formation pratique visant à l’obtention d’une expérience professionnelle et d’un savoir-faire réels.

L’astuce pro

Outre les avantages financiers pour une PME, le salarié est motivé car il souhaite apprendre un nouveau métier. Vous adaptez donc sa formation pile-poil aux besoins de votre entreprise !

Sources images : ciefa.com

Auteur de l’article : Ma Boite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *