Comptabilité d’entreprise: comment calculer les marges ?

Les chefs d’entreprises ont l’obligation de tenir rigoureusement une comptabilité. En effet, celle-ci est un outil de gestion indispensable tant sur le domaine financier que sur le domaine managérial.

Cet instrument permet de suivre les recettes et les charges de l’entreprise mais aussi de les analyser afin de mieux prévoir et d’anticiper les déficits. Deux documents sont principalement utilisés: le compte de résultat, qui permet de calculer le résultat net annuel en négatif ou en positif, et le bilan comptable annuel qui rend compte de l’équilibre financier de l’entreprise. Le chef d’entreprise peut décider de se faire accompagner soit par un comptable qu’il soit salarié ou indépendant (comptez un minimum de 300 euros par mois), soit par une boutique de gestion (200 à 400 euros par an mais leur rôle est limité), soit par un comptable en ligne (à partir de 25 euros par mois chez Le bon expert comptable). Quelque soit le type d’accompagnement, il lui faudra faire appel à un expert comptable en fin d’exercice pour certifier les comptes.

Pour ce qui est de la gestion quotidienne, trois principaux calculs de trésorerie sont à utiliser régulièrement afin d’observer et d’envisager diverses solutions pour ajuster les encaissements et les décaissements.

Le chiffre d’affaires

Le chiffre d’affaires correspond à la somme des ventes réalisées par l’entreprise. Ainsi, il faut multiplier le nombre de produits vendus par le prix de vente unitaire.
Par exemple: une entreprise vend 50 téléviseurs à 250 euros. Donc 50 X 250 = 12 500. Son chiffre d’affaires sera de 2 500 euros.

La marge prévisionnelle

La marge commerciale permet de générer des bénéfices à l’entreprise afin de pouvoir payer les charges liées à l’entreprise et d’investir. La marge prévisionnelle est utilisée lorsque la société souhaite prévoir ses futurs gains afin d’anticiper ses financements.
Pour cela, il faut soustraire le coût d’achat du produit au prix de vente.
Par exemple: une entreprise achète un produit à 150 euros et le met en vente à 250 euros. Donc 250 – 150 = 100. Sa marge prévisionnelle sera de 100 euros.

Le seuil de rentabilité

Le seuil de rentabilité se définit comme étant le chiffre d’affaires à partir duquel l’entreprise génère des bénéfices et qui est dans la capacité de payer ses charges fixes.
Pour calculer le seuil de rentabilité, il est indispensable de procéder à des calculs intermédiaires:
Déterminer le chiffre d’affaires
Déterminer le montant des charges variables
Déterminer le montant des charges fixes
Calculer la Marge sur Coûts Variables: chiffre d’affaires – charges variables
Calculer le Taux de Marge sur Coûts Variables: Marge sur Coûts Variables / chiffre d’affaires
Calculer le seuil de rentabilité: charges fixes / Taux de Marge sur Coûts Variables.
Par exemple: une entreprise qui a pour activité la vente de micro-ondes.
Les données financières sont les suivantes:

Charges Fixes = 15 000 € par an.
Charges Variables = 50 € par produits.
Prix de vente unitaire du produit = 200 €.
900 micro-ondes sont fabriqués et vendus par an.

Alors:

Chiffre d’affaires annuel: 900 X 200 = 180 000 €.
Marge sur Coûts Variables: 200–50 = 150 €.
Taux de Marge sur Coûts Variables: 150 / 200 = 75%.
Seuil de rentabilité: 15 000/0,75 = 20 000 €.

L’entreprise créera des bénéfices à partir de 20 000 euros de chiffre d’affaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *