Choisir entre un contrat de professionnalisation ou d’apprentissage

Les contrats en alternance
User Rating: 4.9 (2 votes)

Lorsqu’une entreprise fait le choix d’embaucher un étudiant en alternance, il est nécessaire qu’elle définisse bien auparavant l’objectif de cette démarche (embauche à la fin, formations, coût…) avant de se lancer. De plus, différents contrats en alternance existent en France, et l’employeur se doit de choisir le plus adapté à sa situation. Il a alors le choix entre le contrat en apprentissage et le contrat de professionnalisation.

Le contrat d’apprentissage

Contrats alternance

Embaucher des étudiants en contrat d’alternance

Le contrat d’apprentissage à comme objectif de permettre aux étudiants de cumuler formation théorique et professionnelle validées par l’obtention d’une qualification spécifique comme un diplôme ou un titre professionnel. En règle générale, il concerne les étudiants âgés de 16 à 25 ans (saufs dérogations).

La durée du contrat d’apprentissage dépend du type de diplôme préparé, et est très souvent comprise entre 1 et 3 ans.
Concernant le temps de travail, il est similaire à celui d’un employé classique et inclus également le temps de formation nécessaire à l’apprentis. Dans ce type de contrat, le travail à temps partiel n’est pas autorisé.

La rémunération de l’alternant se décide selon son l’âge et elle progresse d’année en année en se basant sur le SMIC (en pourcentages). L’employeur peut également faire le choix d’augmenter la rémunération de son plein gré.

Contrats alternance

La rémunération en contrat d’apprentissage

Plusieurs aides financières sont mises à disposition des employeurs souhaitant embaucher un alternant :

  • Exonération de cotisations sociales (totale ou partielle, dépend de la taille de l’entreprise)
  • Indemnité compensatrice forfaitaire attribuée par la région dont le montant minimal est de 1 000€/an
  • Crédit d’impôt s’élevant à 1 600€/apprenti et qui peut-être plus élevé selon les cas
  • Si l’alternant est handicapé, des aides supplémentaires seront reversées si l’employeur l’embauche à la fin du contrat.

Le contrat de professionnalisation

contrats alternance

Quel type de contrat choisir ?

Le contrat de professionnalisation se distingue de l’apprentissage par sa finalité : il vise à l’insertion ou le retour à l’emploi de l’apprenant grâce à l’acquisition d’une (ou plusieurs) qualification professionnelle (type diplôme, certification…).

Tout comme ce dernier, il concerne principalement les jeunes âgés de 16 à 25 ans, mais également les demandeurs d’emplois de 26 ans ou plus (tout type de salariés), les bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA), de l’allocation de solidarité spécifique (ASS) ou encore de l’allocation aux adultes handicapés (AAH).

Le contrat à durée déterminée dure, en règle générale, de 6 à 12 mois mais peut être élevée à 24 mois selon le profil recruté. Il est également possible que le contrat soit à durée indéterminée, et dans ce cas, les règles concernant la durée maximale du contrat se base sur l’action de professionnalisation. (alternance enseignement-travail)

A savoir : à la fin du contrat en CDD, aucune indemnité de fin de contrat ne sera versée.

La durée du travail de l’apprenant est aussi identique aux salariés, mais le contrat peut être établit à temps partiel.

De la même façon que le contrat en apprentissage, le contrat de professionnalisation utilise l’âge comme critère pour la rémunération, ainsi que son niveau de formation (initial)
Le contrat de professionnalisation, un contrat d'alternance

Selon les cas, les entreprises embauchant des étudiants en contrat de professionnalisation peuvent bénéficier de certaines aides :

  • L’allègement de cotisations patronales (bas et moyens salaires)
  • Une exonération totale des cotisations patronales (salariés de 45 ans et plus)
  • Une exonération spécifique pour certains groupements d’employeurs (GEIQ)
  • Une aide forfaitaire en cas d’embauche de demandeurs d’emploi (pour les apprenants de 26 ans et plus)
  • Des aides supplémentaires en cas d’embauche d’un travailleur handicapé

A noter : les deux types de contrats sont reconnus comme des contrats de travail.

Les avantages de recruter un alternant sont que l’entreprise embauche un salarié le plus souvent motivé tout en ayant accès à des conditions avantageuses. Ensuite, l’employeur transmet à l’apprenant des savoir-faire qui se révéleront indispensables en cas d’embauche.

Images : meltycampus.fr / lavoixletudiant.com /

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dauphine Expert