L’innovation participative, le meilleur moyen d’innover et de motiver ses salariés

L’innovation participative est une stratégie de management, qui valorise les salariés pour une meilleure productivité. Du stagiaire au comité de direction, ils sont tous associés à la stratégie d’une entreprise. Ce management permet à chacun d’être à parts égales dans le développement d’une société.

 

innovation participative

 

Le salaire n’est plus la seule source de motivation

 

Le management participatif se fonde sur une vision humaine de l’entreprise, le but est d’utiliser les compétences de chaque salarié, pour une diffusion constante d’idées. Il s’oppose en cela à une vision productiviste du travail basé sur le rendement et la motivation pécuniaire.

 

Depuis le début du XXème siècle, le modèle de l’entreprise se fondait sur le Fordisme (instauré par le Taylorisme), dont le seul but était la productivité, l’organisation et la discipline. Ce modèle d’organisation ne se préoccupait pas des idées et du bien-être du personnel. L’ouvrier travaillait à la chaîne, sans réfléchir, en faisant des gestes mécaniques pour exécuter des tâches. Il devait produire plus pour gagner plus. L’argent était le seul moyen de motivation.

 

Le management de l’innovation fait lui appel à l’intelligence des collaborateurs et à leur créativité pour innover et faire progresser une entreprise. La sollicitation de chaque employé valorise le travail de chacun qui est une ressource précieuse. Ils peuvent alors se considérer comme faisant partie à part entière d’une structure et peuvent se consacrer entièrement au travail et avec plaisir.

 

Aujourd’hui le travail n’est plus perçu comme un sacerdoce ou une fatalité mais comme un moyen d’épanouissement personnel. La baisse de rigidité au travail, le cadre de vie, la reconnaissance et l’ambiance entre collaborateurs sont des facteurs très recherchés par les employés. En témoignent les nombreux classements des « meilleurs employeurs » ou ces « entreprises ou il fait bon vivre », dont raffolent les jeunes diplômés et les cadres.

 

L’innovation participative permet de réduire la rigidité des organisations

 

ambiance-travailLa rigidité des organisations ne permet pas à chacun de trouver sa place. Guerre des services, rétention d’information, compétition interne…la formalisation des entreprises peut devenir une contrainte, ralentissant la compétitivité de celles-ci. A l’image du management transversal, de nombreuses méthode ont vu le jour pour assouplir la structure des entreprises.

 

Une trop grande rigidité de la part de managers ou de supérieurs peut braquer un collaborateur. Il peut se sentir vite mal à l’aise et sera alors par la suite moins productif et moins motivé. Certaines entreprises manquant de souplesse voient des problèmes se créer, comme une démotivation, une peur d’aller au travail ou encore des tensions avec la hiérarchie.

 

L’innovation participative change les organisations, puisque tout le monde a la parole. Et chaque idée est considérée comme importante, qu’elle vienne du directeur administratif ou de l’assistante de celui-ci. Les frontières entre les différents postes s’effacent en partie, rendant alors l’organisation plus souple.

 

L’ambiance au travail influe sur la motivation des collaborateurs

 

La plupart des Français accordent une importance majeur aux relations entre collègues. L’entreprise n’est pas seulement un lieu de travail mais c’est aussi un lieu de sociabilisation. A ce titre, 30% des couples Européens se sont rencontré au travail.

Les employés pensent à 43 % que les managers sont les personnes les plus à même de créer une bonne ambiance au travail. C’est ici que le rôle de décloisonneur des managers prend tout son sens.

 

 Le cadre de travail est très important pour motiver ses employés

 

confort au travailLe cadre de travail est aussi très important pour favoriser une bonne ambiance au travail.Les salariés accordent de plus en plus d’importance à l’aménagement des locaux en témoignent les efforts colossaux des entreprises du Nasdaq. Ces dernières font appel aux architectes les plus audacieux et dépensent des sommes colossales pour offrir un environnement de travail motivant, capables d’attirer les meilleurs profils.

D’après une étude de la TNS Sofres, l’espace de travail est important pour 86 % des salariés et est source de motivation.Le but de l’innovation participative est de valoriser le travail de chaque employé, mais aussi de le chouchouter pour qu’il se sente un maximum à son aise. Pour cela, le confort des salariés est au cœur de cette intention de bien-être.

Certaines entreprises se créent des salles de repos, permettant à tous les employés de faire des siestes. D’autres installent des baby-foot en guise de salle de « récréation », des salles de sport, des terrasses aménagées pour se détendre etc …

 

 

Le manager dans tout ça ?

 

Le métier des managers évolue constamment. Et même si les codes sont en quelque sorte bouleversés par l’innovation participative, les managers ne sont pas pour autant oubliés et leur rôle n’a aucunement perdu de son importance. Véritables garants du bien être au travail et de la liberté de paroles, ils doivent développer des qualités humaines leur permettant de mener à bien une mission complexe. Voici quelques sources pour développer ces compétences indispensables.

Pour prendre des exemples concrets, certaines entreprises comme la SNCF mettent en place des systèmes de rémunérations d’idées. Chaque employé donnant une idée innovante pour la société, gagne de l’argent, entre 50 et 6000 euros pour le remercier de participer à l’économie de la SNCF.

Les managers au cœur de ces démarches sont très importants. Ils sont présents pour accompagner les salariés pour l’aboutissement de ces idées.

 

 

 

 

 

Crédit photo: Flickr, Coop ECTP, espace coopératif de travail

Auteur de l’article : Ma Boite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *