Le contrat en alternance ou contrat d’apprentissage : un contrat aidé

contrat apprentissage
Le contrat d’apprentissage

Le contrat en alternance ou contrat d’apprentissage concerne les entreprises de moins de 250 salariés. Ce contrat est ainsi nommé car le jeune en formation alterne entre des périodes en centre de formation et des périodes en entreprise. L’objectif pour le jeune est d’acquérir des connaissances théoriques et une réelle expérience professionnelle.

Présentation du contrat d’apprentissage

contrat en alternance
Le contrat en alternance

Le contrat d’apprentissage est attractif pour les entrepreneurs et les PME car l’employeur va personnaliser la formation du jeune en fonction des besoins de l’entreprise. Il s’agit de permettre à un jeune d’avoir, à l’issue de sa formation, des compétences à mettre en pratique immédiatement. Petit résumé des conditions à remplir :

  • le jeune doit être âgé entre 15 et 25 ans
  • un contrat type d’apprentissage doit être signé entre le jeune, l’entreprise et le centre de formation
  • seul un contrat à temps plein est autorisé
  • des semaines en centre de formation doivent alterner avec les semaines en entreprise
  • la durée sera comprise entre un à trois ans
  • le salaire versé est en fonction de l’âge du salarié et correspond à un pourcentage du Smic
contrat d'apprentissage
Le contrat d’apprentissage

 

Avantages financiers du contrat en alternance

Pour un entrepreneur ou une petite entreprise, l’avantage est double. Le salarié est d’abord formé selon les besoins propres de l’activité et il est rémunéré selon un pourcentage du Smic. Le salaire minimum varie selon son âge.

  • la première année : la rémunération varie entre 25 à 53 % du Smic selon l’âge
  • la seconde année : la rémunération varie entre 37 à 53 % du Smic selon l’âge
  • la troisième année : la rémunération varie entre 53 à 78 % du Smic selon l’âge

L’entreprise bénéficie de :

  • l’exonération de ses cotisations sociales totales ou partielles selon sa taille
  • une aide forfaitaire annuelle minimale de 1 000 € par an
  • un crédit d’impôts compris entre 1 600 € et 2 200 € par salarié en alternance
  • un avantage financier supplémentaire si le jeune est travailleur handicapé

Images : dfcta.cci-paris-idf.fr / stage-alternance.com / ardennes.chambagri.fr

Auteur de l’article : Ma Boite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *