Comment organiser sa veille informationnelle ?

D’après le « Dictionnaire de l’information » de Serge Cacaly, la veille informationnelle peut être définie simplement comme étant: un procédé actif et continu de collecte et de mise à disposition de données ou d’informations grâce à divers outils et dans un but bien précis.
Pour un particulier, ce concept peut s’apparenter à la vie privée voire aux loisirs. Pour le chef d’entreprise, il s’agit d’un enjeu primordial pour ses opérations. Les changements des dernières décennies ont bouleversés les fluxs d’information. Là où il fallait des semaines pour s’informer sur l’actualité du secteur économique, aujourd’hui il est possible d’être avisé quasi instantanément. Pour les investisseurs, c’est un point important que d’être tenu au courant des bouleversements (positifs ou négatifs) de leurs secteurs d’activités, afin de parer à toute éventualité.

Mais dans quelles mesures cette collecte d’informations est-elle possible ?

S’il y a bien un moyen de prétendre à un flux d’informations précises, en rapport avec vos attentes, en quantité suffisante pour qu’une analyse rigoureuse des dernières tendances vous permette de rester dans la course, c’est internet. Ce terrain de jeu devient alors un excellent terrain de chasse à condition de savoir comment s’y prendre. Voici différents moyens de signalements automatisés pour une veille informationnelle :

  • outils de veille informationnelleAlerte via les moteurs de recherche (voir l’outil Google alerte)
  • Abonnement newsletters
  • Microblogage
  • Agrégation de flux d’actualités

L’alerte par courriel annoncera de nouveaux éléments, tandis que les newsletters atterriront dans les mails des abonnés en conservant l’anonymat des autres destinataires. Le microblogage permettra de publier des messages courts pour partager un contenu ou une information en temps réel, voire recueillir des avis de clients. C’est le principe du célèbre site Twitter. Il reste encore l’agrégation qui consiste à passer en revue les dernières actualités et informations de diverses sources et les stocker en un seul endroit.

Trop d’information tue l’information

veille concurrentielleEn assemblant ces technologies, on parvient à une revue de presse en ligne de l’actualité telle qu’elle vous intéresse. Ne vous cantonnez donc plus à une poignée de sources d’information et multipliez vos angle d’analyse. Attention toute fois à bien choisir vos sources! Contrairement aux organes de presse traditionnels, le web est encore indiscipliné et peu contrôlé. Des informations inexactes en passant par des publicités déguisées sous formes d’articles de fonds …il n’est pas toujours aisé de trouver une information fiable à 100%.

De même, une information trop riche et trop dense est par essence difficile à résumer et à analyser rapidement. Il faut donc consacrer un temps n’ont négligeable à la collecte et l’analyse d’information…au même titre que la formation continue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *