Que cela soit pour les petites ou les grandes structures, la communication média est un enjeu capital. Grâce à elle, l’entreprise va réussir à toucher sa cible et la rendre fidèle. Mais il faut pour cela une stratégie efficace et correctement ficelée. Pour se faire, la méthode AIDA est un incontournable.

Qu’est-ce que la méthode AIDA(S)

méthode AIDA

Comprendre le comportement du consommateur

La méthode AIDA a été énoncée pour la première fois 1898 par Elmo Lewis et reste une méthode forte utile pour la réalisation d’une communication média. AIDA(S) est un acronyme qui signifie :

  • Attention
  • Intérêt
  • Désir
  • Action
  • Satisfaction. Etape non officielle de la méthode mais qui peut tout de même être ajoutée puisque la satisfaction découle des quatre autres étapes

Mais cette méthode n’est efficace que si vous prenez le temps de bien déterminer vos objectifs ainsi que la cible que vous souhaitez viser. Un message publicitaire via média ne peut pas toucher tout le monde. Il faut donc correctement identifier vos clients ou futurs clients pour créer une communication media adaptée.

Comment l’appliquer à sa communication media ?

La méthode AIDA se décompose en cinq étapes qui sont cruciales. Aucune ne doit être mise de côté. La stratégie ne sera parfaite que lorsque les quatre étapes seront correctement réalisées.

communication media

La méthode AIDA

Voici es étapes à suivre :

Attention : il est essentiel d’attirer l’attention du consommateur par un message, un slogan, des couleurs, un ton (l’humour, le dramatique, etc.). Quelque soit votre support de communication média, le (futur) client doit prendre le temps de regarder votre annonce. Votre média doit absolument correspondre à votre cible, sinon les personnes ne prendront pas le temps de se pencher sur le message et vous n’atteindrez même pas la seconde étape.

Intérêt : une fois qu’il est attiré par votre média, il doit se sentir concerné par votre message et prendre le temps de déchiffrer celui-ci. Cette étape ne fonctionne que si la cible a correctement été identifiée à la base.

Désir : votre média doit faire état d’un avantage afin que le désir des personnes lisant le message soit éveillées. Cela dépend de votre activité mais il peut s’agir d’une offre promotionnelle, d’un avantage client, de cadeaux, etc.

Action : le client qui passe la troisième étape est alors conquis et « passe à l’action ». C’est-à-dire qu’il fait la démarche d’acheter, de venir à vous, de se renseigner sur le service et de l’adopter. Mais attention, pour passer cette quatrième étape, il faut que votre offre soit exactement ce qui lui a été promis dans votre communication média.

Satisfaction : c’est ainsi que ce créer la confiance qui va inciter les personnes à devenir client, ou bien qui va inciter les clients à devenir des habitués, des clients réguliers.

Voir aussi: l’analyse PESTEL

Images : ceresdeveloppement.fr / socialbuster.fr / affiliebio.com

2 Comments

  1. Bertrand Gaspin  /  3 juin 2014, 14 h 40 min Reply

    Merci pour ces informations. Pas facile pour une petite structure d’attirer l’attention sans avoir une équipe marketing, surtout lorsque les concurrents proposent les mêmes services. J’envisage de faire appel à un stagiaire issu d’une école de pub. Qu’en pensez vous ?

    • Ma boite  /  3 juin 2014, 14 h 54 min Reply

      @Bertrand
      Effectivement les TPE peuvent difficilement se payer les services d’une agence. L’idée de faire appel à un stagiaire n’est pas mauvaise mais gardez en tête que le plus gros du travail vous reviendra. Sans expérience et sans connaissance du marché et de vos produits, le stagiaire fournira surtout des idées: supports, réseaux de diffusion….la pertinence et la cohérence seront assurées par vous seul! Selon moi le stagiaire servira surtout de détonateur. Mon conseil, dans la mesure du possible, trouvez en un avec des compétences en graphisme, pao, intégration…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dauphine Expert