Interdire le foie gras ? Quelle folle idée !

User Rating: 0 (0 votes)

Bien que plusieurs pays aient interdit le foie gras, d’autres pays soutiennent toujours avec conviction, l’élevage et le gavage des canards et des oies, savoir-faire millénaire, né en Egypte dans l’ancienne antiquité et ensuite perpétué par le monde romain.

Soutien à la production de foie grasSi le foie gras est interdit aux Etats-Unis et dans certains autres pays, de nombreux pays plébiscitent toujours ce met de luxe, particulièrement apprécié en période de fêtes.

Parmi eux, le Canada, la Russie, le Japon, la Thaïlande, les Emirats Arabes, le Qatar et le Brésil ou encore l’Espagne, la Belgique, la Hongrie et la Bulgarie

La progression spectaculaire des exportations du foie gras confirme cette fidélité et cet engouement.

LES ETATS-UNIS :

Le foie gras, contesté par les défenseurs des animaux, avait été interdit dans les restaurants en Californie en 2012 (les restaurants servant du foie gras risquaient en effet de recevoir une amende de 1 000 dollars, soit 840 euros). A nouveau autorisé en 2015 par décision de justice, une cour d’appel fédérale américaine vient à nouveau de voter l’interdiction depuis le 15 septembre 2017.

Cette décision saluée par les associations de défense des animaux est cependant décriée par de nombreux restaurateurs, dont Ken Frank, chef du restaurant La Toque dans la Napa Valley, qui qualifie l’interdiction de « très mauvaise législation » ou Eric Greenspan, célèbre chef de Los Angeles, qui qualifie quant à lui la décision de « folle ». « N’en mangez pas si vous ne voulez pas, mais n’empêchez pas ceux qui veulent le faire » appelant à « interdire les fusils d’assaut avant le foie gras si on veut parler de cruauté ».

LE CANADA :

En réaction à la prohibition du foie gras dans plusieurs états aux Etats-Unis, les gastronomes américains n’hésitent pas à traverser la frontière pour se fournir chez leur voisin qui en est très friand. C’est là qu’est d’ailleurs installé le groupe français Rougié, leader mondial du foie gras dans la restauration. Sans compter les échanges croissants entre les écoles périgourdines et québécoises. Le résultat : +180% de ventes de foie gras en sept mois (chiffres 2013) !

L’INDONESIE, LA LETHONIE ET L’AUSTRALIE :

De nouveaux arrivants sur le marché international du foie gras font exploser les ventes à l’export.
En Indonésie seule, nouveau pays consommateur, les ventes très faibles au départ, ont progressé de +5 000 % !
Même constatation en Lettonie avec une croissance remarquable de la consommation du foie gras de +335%.  Sans oublier l’Australie avec une hausse des ventes de +33%.

LE JAPON, LA THAÏLANDE ET LES EMIRATS ARABES UNIS :

Dans ces pays déjà fidèles consommateurs de foie gras, on est bien loin d’une interdiction de consommation, avec des ventes dèjà importantes qui ne cessent de grimper.
Au Japon, en Thaïlande et aux Emirats Arabes Unis, les ventes déjà conséquentes ont progressé de +35%, +63% et +75% respectivement, ce qui prouve un bel engouement et une fidélisation pour ce met raffiné.

EN CONCLUSION :

Malgré les campagnes d’influence des associations de protection animale qui prônent l’interdiction de l’élevage et du gavage des oies et canards, le foie gras, met d’exception emblématique de la gastronomie française, a de beau jours devant lui et dans les quelque 110 pays où il reste très prisé aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dauphine Expert